Nos bonnes adresses.

Bolivie :

Tango Cafe (Samaipata) :

Sol, une Bolivienne solaire qui a voyagé en van dans toute la France, nous a reçu chaque jour de la semaine pour un petit déjeuner, un déjeuner ou un dîner. En plus de pouvoir y déguster des plats végétariens cuisinés à base de produits frais et de beaucoup d’amour, le Tango Cafe dispose d’une petite terrasse de charme où il est agréable d’y observer la vie passer et d’une boutique proposant des superaliments, des thés, de l’artisanat, des livres et d’excellents vins boliviens.

Hostal El Jardin (Samaipata) :

Cette petite bulle de tranquillité propose des emplacements de camping, des dortoirs et des chambres au plein cœur de Samaipata. Nous avons opté pour une capsula, petite maison en dôme atypique où nous disposions de notre chambre, d’un salon, d’une salle de bain et d’une terrasse privée. Le jardin est le lieu privilégié pour observer les perroquets faire leur show chaque soir.

La Cocina (Samaipata) :

Ouvert que le soir, c’est à la Cocina que nous allions déguster d’excellents burgers ! Leur viande est excellente mais nous avons aussi adoré leurs burgers végétariens et tout ça accompagné d’un supplément fromage et de bonnes frites croustillantes ! Une perle rare dans cette catégorie en Amérique du Sud…

Le Condor Cafe (Sucre) :

Enfin un restaurant végétarien au large choix et aux prix raisonnables dans une grande ville d’Amérique du Sud ! Les portions y sont généreuses et les plats bien travaillés. La grande salle et la terrasse en plein cœur historique rendent l’expérience d’autant plus agréable.

Las 7 Lunares (Sucre) :

Au cœur du marché central de Sucre, le petit stand semble être victime de son succès. Les cuisinières enchaînent la cuisson des chorizos qu’elles n’ont plus qu’à glisser dans du pain croustillant et ajouter oignons et sauces. Pour des personnes peu amatrices de viande comme nous, ce n’était pas gagné… mais un croc à suffit pour en recommander un 2ème

Natural Adventure-Milton (Uyuni) :

C’est avec Milton et son 4×4 que nous sommes partis pour 4 jours entre le Salar d’Uyuni et Tupiza. De par son expérience, Milton a pu nous emmener aux spots les plus photogéniques et impressionnants que nous ayons vu dans notre vie ! Son calme bolivien et son authenticité nous ont permis d’apprécié d’autant plus ces 4 jours ensemble.

Hotel Butch Cassidy (Tupiza) :

Après les 4 jours de vadrouille depuis le Salar d’Uyuni, nous avions besoin de repos et de commodité. Nous étions seuls dans ce grand hôtel pouvant bénéficier de la cuisine, du rooftop et du salon. Le petit déj, inclus dans le prix de la nuit, est exceptionnel : pancakes, fruits, pain, confiture…  de quoi dénoter avec les petits déj servis habituellement dans les autres hôtels du pays.

Hotel Mitru (Tupiza) :

Piscine, hamacs, jardins… en plein centre-ville ! Un lieu parfait pour bosser, se reposer, chiller…

Typica Cafe (La Paz) :

Dans le quartier le plus prisé de la ville, un havre de paix avec un petit jardin intérieur et une déco originale et chaleureuse. On y trouve par exemple des empanadas aux épinards, des énormes sandwichs à l’avocat et une large gamme de café aux procédés plus ou moins complexes. Nous pouvons d’ailleurs voir depuis la terrasse, l’atelier de fabrication du café où les meilleurs grains attendent la dégustation. Seul hic : les prix qui ne sont pas toujours cohérents avec la portion servie.

Cafe del Mundo (La Paz) :

Situé dans le quartier touristique, au côté des agences et des boutiques de souvenir, le Cafe del Mundo est apprécié pour sa cuisine internationale et sa déco qui donne envie de voyager toujours plus. Si tous les plats ne valent pas forcément le détour et que le service est parfois lent, les pâtes végétariennes nous ont fait revenir plus d’une fois !

Hiking Bolivia (La Paz) :

Nous avions déjà obtenu des prix plus que raisonnables auprès d’une autre agence pour faire l’ascension du Huayna Potosi mais Hiking Bolivia a immédiatement su gagner notre confiance. D’abord l’agence en elle-même qui est bien entretenu et témoigne d’un sérieux appréciable, puis on nous montre les équipements, qui semblent d’excellente qualité et bien entretenus ainsi que les diplômes des guides qui attestent de leur expérience et d’une sécurité garantie… ce qui est primordiale lorsqu’on s’aventure dans une ascension allant à plus de 6000m d’altitude. L’organisation (navettes, logements, nourritures…) n’a que renforcé notre confiance en l’expédition et le professionnalisme des guides a fortement contribué à notre réussite !

Wiphala (La Paz) :

Emma et sa grand-mère, qui porte le même prénom, nous reçoivent dans leur petite boutique de souvenir du quartier touristique, juste à côté du musée de la Coca. Alors que nous nous étonnons de toutes les babioles exposées de la rue jusqu’au fond du magasin, la vieille dame nous explique avoir été l’une des 1eres boutiques du coin. Entre hamacs, masques de carnaval et figurines en fil de fer, les deux femmes nous trouvent les plus belles tenues traditionnelles qu’elles ajustent à nos corps avec fierté.

Luz de Mar (Rurrenabaque) :

Le QG de Rurre ! C’est dans la rue principale de la ville que Luz a ouvert son resto pour y offrir des plats variés entre cuisine traditionnelle et cuisine du monde. Chaque plat est un régal comblant petite ou grande faim qui peuvent se compléter par un bon jus de fruit frais ou d’un dessert (ce qui est rare une fois de plus !) Nous n’avons pas eu la chance d’y participer mais le restaurant propose aussi des soirées et des concerts où locaux et voyageurs se rassemblent.

Wizard’s Mountain Healing Retreat Center – Angela et Philip (Rurrenabaque) :

Lieu de retraite incroyable où nous sommes restés 8 jours en compagnie d’un couple de Chamanes, Angela et Philip. Entourés de jungle, les infrastructures composant le centre sont emprunts d’énergies et ne peuvent qu’appeler au calme et la méditation. C’est le lieu idéal pour vivre des expériences spirituelles fortes avec l’Ayahuasca, loin de l’industrie touristique que connait cette potion.

Colombie :

Botanico hostel (Bogotá) :

Le Botanico, en plein coeur de la Candelaria, est idéalement situé pour visiter la ville. On saura d’ailleurs vous recommander les meilleures options pour faire des excursions en fonction de vos centres d’intérêt. Avec ses jolies terrasses et son ambiance festive, le Botanico est une véritable institution bogotanaise. L’ambiance créée par les employés, les volontaires et les clients ont su nous retenir 2 semaines au lieu des 2 jours initialement prévus ! Environ 14€ la chambre pour 2 avec salle de bain commune.

Casa mamá luz (Bogotá) :

Restaurant découvert par hasard à l’occasion de son ouverture, où les plats et cocktails aux herbes ancestrales étaient offerts par la maison. Mama Luz est une cheffe caribéenne réputée dans la capitale notamment pour son ajiaco. Découvrez là sur Netflix.


INA (Medellín) :

Entrés par hasard dans ce petit resto vegansqui était à proximité de notre hôtel à Medellín, nous y sommes retournés chaque jour passé dans la ville. Chaque plat est cuisiné avec soin et ne manque pas de saveurs. Le personnel est très gentil aussi !

Zippytour 13 (Medellín) :

A Medellín nous avons visité la Comuna 13 en réservant un guide avec Zippytour 13. Nous avons fait la visite en anglais (notre espagnol étant encore un peu léger à ce moment là) avec Laura Loaiza, une femme ayant toujours vécu dans le quartier et pouvant ainsi aisément témoigner de son histoire. Elle ne manquera pas de terminer le tour en vous emmenant sur la terrasse du resto familiale offrant une vue surplombant la ville et vous proposant un délicieux jus d’avocat accompagné de petits empanadas bien frais.

Distrito Hotel (Santa Marta) :

L’hôtel ayant ouvert ses portes juste avant le début de la pandémie, nous avons eu droit à des chambres toutes neuves ! La cuisine et la terrasse sont agréables ainsi que les deux frères qui gèrent l’hôtel. Le point fort est la localité qui permet de profiter des commodités du centre ville de Santa Marta.
Environ 12€ la chambre pour 2 avec salle de bain commune.

Casa mediterránea (Santa Marta) :

Havre de paix ouvert à tout les voyageurs à la recherche d’une pause, d’un moment de douceur.. Le petit balcon accessible depuis les chambres donne l’occasion de contempler de magnifiques couchers de soleil passant du mauve, au orange en passant par le pourpre. Le propriétaire est un ancien chef cuistot italien.. à l’aide de son jardin, il propose des plats généreux aux saveurs méditerranéennes. Depuis la maison d’hôtes il est possible de rejoindre la plage en 15min de marche ! Environ 14€ la chambre pour 2 avec salle de bain privée.

Appartement chez Camilo (Cartagena) :

Nous avons été heureux de trouver ce bel appartement en plein centre historique de Cartagena. Parfait pour 3 ou 4 avec sa belle douche à l’italienne, sa cuisine, son balcon et son rooftop. 40€ la nuit pour 3.

Bambú Restaurante (Salento) :

Les proprios du resto étaient également les proprios des appartements que nous avions réservés. Nous y sommes passés par curiosité et il se trouve que nous avons adoré la truite fraîchement pêchée qu’ils nous ont servis attablé face aux vallées verdoyantes !

Kafé del alma (Salento) :

Café alternatif très intéressant pour se poser et regarder la vie passer sur la rue principale de Salento, accompagnés de Mojito à la Coca, au Cannabis ou autres herbes ancestrales. Possibilité aussi de prendre des chichas.

Camino Real (Salento) :

Bar collé au Kafé del alma et permettent de boire des cocktails nombreux et savoureux dans un cadre propice à la détente et l’émerveillement. Plein de coins chill remplissent ce grand bar et lui donnent une aura toute particulière.

Brunch (Salento) :

Véritable institution gastronomique connue pour son brownies au beurre de cacahuète, le brunch fut notre RDV quasi quotidien pour manger des burgers délicieux et fait maison ainsi que d’autres plats excellents et nombreux de la carte. Le bar a une déco très trendy (bois/métal et recyclage de meubles) et propose une énorme carte touristique de la ville pour pouvoir organiser quelques balades autour de Salento. Excellent service client.

Café Willys (Salento) :

Au moins pour son carrot cake qui compte parmi les meilleurs jamais mangé ! A déguster sur la petite terrasse qui permet d’observer la vie passer sur la place centrale de la petite ville 🙂

Tattoo Culture (Cali) :

Salon de tatouage situé au sud de Cali à l’Unicentro au même étage que les cabinets de dermatologie (ce qui est rassurant 😉 ) Locaux extrêmement propres, qualité des outils et des encres utilisées et tatoueur hors du commun, à l’écoute, créatif et faisant un travail qui a dépassé nos attentes. L’ambiance musicale est un autre atout du salon, ce qui peut être utile lorsqu’on y passe des heures… Bref, si vous devez vous faire tatouer à Cali, c’est ici qu’il faut venir.

La casa en el cielo (Cali) :

Habitat alternatif situé sur les hauteurs de Cali et permettant de vivre au calme pendant plusieurs jours, avec une vue incroyable sur la ville. L’habitat est très bien équipé et très lumineux. Un endroit propice pour écrire, se relaxer et contempler la grandeur de la ville et ses montagnes environnantes. Le soin apporté par les propriétaires aux clients est génial. Y aller au moins pour la vue de nuit sur Cali.

Equateur :

Le Secret Garden, hôtel à Quito :

Auberge de jeunesse située dans le centre historique de Quito, le Secret Garden est fait de petits couloirs colorés, de terrasses (avec une vue de malade) et de coins chill. Le personnel est très serviable et de bons conseils. Chambres de différents standing : dortoirs, chambre double avec ou sans salle de bain privée… Possibilités de volontariat !

Le resto, El Mundo de las Empanadas à Puerto Ayora (Galapagos):

Nos meilleures empanadas sur les îles Galapagos (et probablement nos meilleures en Equateur). Un excellent moyen pour remplir son bidou avec quelques dollars. Les empanadas de queso, de carne, de camarones… se dégustent avec une Colada Morada (boisson à base de farine de maïs violet, d’épice et de fruits rouges).

Santa Cruz Brewery, une brasserie à Puerto Ayora (Galapagos) :

Figurez-vous qu’aussi petite puisse être l’île de Santa Cruz, on y trouve tout de même quelques brasseries locales ! Le Santa Cruz Brewery est le lieu idéal pour aller pour une bière originale et de saison (nous avons eu droit à une bière à la citrouille pour halloween) après une journée en mer.

Galapagos Travellers, centre de plongée à Puerto Ayora (Galapagos) :

Pour notre 1ère plongée dans les îles Galapagos, nous sommes partis avec Papi Lucho. Avec lui, nous avons plongé avec les bancs de requins marteaux, les requins à pointes blanches, les requins des Galapagos, les tortues et les raies. Papi Lucho connait tous les meilleurs endroits pour aller faire des bulles.

Un autre centre de plongée au top, Macaron’s Scuba Diving Academy, à Puerto Ayora (Galapagos) :

Nous avons eu la chance de partir plonger avec Angel. Un mec calme et rassurant : idéal pour une balade sous-marine aussi stupéfiante que celles que nous avons faites. Le matériel du club est tout neuf (combinaisons achetées juste avant le confinement…), ce qui est vraiment agréable.

Le restaurant El Encanto de la Pepa, à Isabela (Galapagos) :

Sur 10 jours sur l’île d’Isabela, nous avons dû y manger au moins 10 fois ! Pour le petit-déj, l’ almuerzo et le dîner, le chef (qui est d’une gentillesse incroyable) trouve toujours de quoi ravir nos papilles. Beaucoup de nostalgie pour ses jus et sa soupe au thon…

Yumbos Chocolate, l’adorable chocolaterie de Mindo :

Nous avons découvert le processus de création du chocolat à partir des fèves de cacao à travers cette visite guidée, qui se rapprochait plus (à notre grand bonheur) d’une dégustation : chocolat chaud authentique, fruits du cacao, chocolats de 60 à 100%, chocolats au piment, au gingembre, au sel…, fondant accompagné d’une petit salade de fruit. Voilà $8 bien dépensés.

Hostal Rosita à Latacunga :

Bon la ville de Latacunga est loin d’être un « must » mais les voyageurs y passent pour accéder à la Laguna de Quilotoa et/ou au Volcan Cotopaxi. Nous n’avons pas eu de chance pour la météo mais heureusement que Marco, le gérant de l’hôtel nous a reçu avec son humour sa gentillesse et ses attentions.

Le restaurant Sativa Studio Café à Banos :

Pour notre 1er déjeuner à Banos, nous sommes attirés par ce restaurant… son nom, sa déco et par ce qu’il y a écrit sur l’ardoise. Les plats all home made de la Stiva sont végétariens et très copieux. A la fin de notre repas, la cuisto nous invite à la suivre dans son petit potager derrière le resto. Nous y découvrons les ingrédients qui composaient nos assiettes.

El Refugio aux petits soins à Banos :

Un lieu paisible et inspirant où nous avons marché pieds nus et laissé nos corps transpirer dans des boites. Les tarifs sont un peu « élevés » mais le cadre et les petites intentions (thé, salade de fruits, masque pour le visage…) les justifient.

Les thermes d’El Salado, des bains chauds à proximité de Banos :

Principalement fréquenté par les locaux, la Terma El Salado est composé de plusieurs bassins de différentes et de différentes températures (allant jusqu’à 45°C!). En plus des bienfaits de son eau riche en fer et en magnésium, ces thermes cachent un autre trésor : un masseur divin.

L’Auberge Espagnol de Puerto Misahualli :

Théo, un français passionnant et super sympa, gère l’hôtel de sa belle-famille équatorienne. Il nous a très bien reçu et s’est montré vraiment disponible et arrangeant !

El Jardin, LE resto à faire après un tour dans la laguna Paikawe, à Puerto Misahualli :

On s’est fait plaisir pour notre dernier soir en Equateur. El Jardin c’est une explosion de saveurs avec des produits frais (il faut dire qu’en Equateur, la nourriture est assez répétitive…) dans un cadre romantique qui rappelle de douces soirées d’été.

Ile de la Réunion :

Le Bistrot des Songes à La Nouvelle Mafate :

Nous y avons mangé le soir : tapas réunionnaises et rougail saucisse (attention, pensez à réserver, pas comme nous… ) et nous y sommes retournés le lendemain matin pour un sandwich américain aux bouchons. Katy nous a accueilli avec sa bonne humeur et ses bons conseils.

Coco Passion, de la « Haute confiture » disponible dans différents points de vente et sur l’e-shop :

Nous avons eu l’occasion de découvrir et déguster des confitures CocoPassion lors de notre woofing à la distillerie : la gelée de fleur d’Hibiscus (un régal), le confit de patate douce (très original), la confiture de papaye-passion, la confiture de papaye-agrumes-galabé et la marmelade de Noël. Toute sa gamme de confitures donne envie, le plus dur étant de choisir !

Papa Daya, hôtel à Saint Pierre :

Réservation de dernière minute ! Un accueil au top, nous avons même été surclassés. Nous avions réservé que pour une nuit, mais le gérant nous a laissé profiter du wifi, des terrasses et jardins ainsi que de la cuisine durant toute la journée.

La boutique Chota à Saint Pierre :

Située ruelle du Vieux Gouvernement, derrière le Marché Couvert de Saint Pierre, c’est dans cette boutique que nous avons essayé nos tenues traditionnelles réunionnaises. Les commerçants sont adorables et leurs robes magnifiques (comptez environ 40€ pour un ensemble). Ils ont des vêtements traditionnels pour les bébés, à croquer.

Les gâteaux de Chez Tatie Rosine à Cilaos :

Nous avons eu l’occasion de gouter plusieurs fois aux gâteaux de Rosine, jamais déçus. Un gros coût de cœur pour son Gato Banane, 90% banane (sans lait, sans œuf, sans beurre) !! Elle vous conseillera sûrement le gato tisane, parfait après une rando.

Le restaurant Villa Marthe à Hell-Bourg :

Nous avons squatté ce restaurant une journée entière pour bénéficier du wifi. Nous avons pris 2 thés glacés maison, un bol renversé au poisson et de la brioche perdue. De jolies assiettes, bien présentées et délicieuses avec des prix raisonnables. La gérante et son équipe ont été au petit soin !

Le Gadiamb, resto très sympa à Saint Denis :

Nous nous sommes fait plaisir pour notre dernière soirée sur l’Ile. Nous y sommes allés avec Géraud, notre ami rencontré en stop. Le cadre y est agréable et la nourriture est à tomber par terre. Nous avions pris plusieurs plats à nous partager : cari camarons, canard à la vanille et rougail saucisses fraiches, le tout accompagné de dakatine et de rougail évidemment. On ne pouvait rêver mieux pour cette soirée !

La Fontaine Aromatique, distillerie d’huiles essentielles à Saint-Leu :

On a beaucoup parlé de Johan et de sa distillerie sur notre site (ici par exemple), et ce n’est pas pour rien ! Le lieu et l’énergie qui s’en dégage valent vraiment le détour. Vous êtes les bienvenus pour venir la visiter du mardi au samedi de 14h30 à 17h30. Plus d’info par ici -> https://www.lafontainearomatique.re/visite-distillerie

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s